Aux sources du numérique, le modèle Turing

Alan Turing (1912 – 1954), mathématicien et cryptologue anglais, membre de la Royal Society, fait partie des quelques chercheurs qui ont fondé l’informatique. Il est aussi un symbole éclatant de l’art de faire dialoguer entre elles les disciplines.

Ses travaux sont au cœur des sciences de l’information et de la « révolution numérique » que nous sommes aujourd’hui en train de vivre. Et pourtant, sa vie et son œuvre son encore mal connues…

Philippe Baptiste, Directeur des sciences de l’information et de leur interaction au CNRS souligne : « Que peut-il y avoir de commun entre un théorème abstrait de mathématiques et l’univers numérique qui bouleverse notre quotidien ? Rien, a priori. Pourtant, quand le mathématicien Alan Turing résout en 1936 le problème de la décision, question fondamentale de la logique posée quelques années plus tôt par Hilbert et Ackermann, il pose la première pierre de notre monde numérique. Dix ans plus tard, le même Alan Turing participe d’ailleurs à la conception et à la mise en œuvre des premiers ordinateurs ».

Largement basé sur des témoignages de chercheurs relevant de plusieurs disciplines, le film de Catherine Bernstein – Le modèle Turing – est composé de deux parties : la première raconte comment l’un des articles de Turing, en 1936, a posé les fondements même de l’informatique en inventant la vision algorithmique du savoir ; la seconde s’intéresse à la persécution et la déchéance de l’homme lorsqu’il fut arrêté en pleine Guerre froide en raison de son homosexualité, alors, considérée comme un crime en Grande Bretagne.

  • Le film Le modèle Turing est diffusé par Mondes Sociaux dans le cadre d’une coopération avec CNRS Images.

Alan Turing avait pourtant aidé les Alliés à gagner la Seconde Guerre Mondiale en créant un immense dispositif électromécanique qui permettait de décrypter les messages allemands codés par la machine « Enigma », considérés comme quasiment indéchiffrables. Contraint par la justice à la castration chimique qui a modifié son corps et son esprit, Turing s’est suicidé en croquant une pomme empoisonnée. Blanche-neige était son film préféré…

Cliquez pour lancer le film

Bonus : le film Le Modèle Turing est suivi par un autre film, également produit pas CNRS Images : La Machine de Turing réalisée (7 mm). Le bonus a été réalisé par Christophe GOMBERT et Hugo DEBOISE.

En 1936, Alan Turing a imaginé un modèle abstrait pour définir une notion qui jusqu’alors était restée intuitive : la calculabilité. Ce modèle est aujourd’hui connu sous le nom de machine de Turing et est toujours utilisé en informatique théorique pour résoudre les problèmes de calculabilité.  A l’occasion du centenaire d’Alan Turing, des étudiants de Master en informatique fondamentale à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon lui rendent hommage en réalisant une machine de Turing en Légo donnant vie à cette vue de l’esprit.

Cliquez pour lancer le film

Fiche technique

Producteurs : CNRS Images, INRIA

Auteure : Catherine Bernstein

RéalisatriceCatherine Bernstein

Conseillers scientifiques : Michel Bidoit (CNRS, INS2I), Jean Mairesse  (CNRS, INS2I)

Procédé audiovisuel : prises de vues réelles. Utilisation de films d’archives, de photographies, d’articles et de pages manuscrites. Commentaire voix off et interventions en son direct (en français et en anglais sous-titré). Musiques.

Témoignages : Michel Serres, Laurent Bienvenu (LIAFA, UMR Université Paris Diderot Paris 7 et CNRS), Gérard Berry (INRIA, Sophia Antipolis), Véronique Cortier (LORIA, UMR Universités Nancy 1 et 2, INPL Nancy, CNRS et INRIA, Vandoeuvre les Nancy), Jean Lassègue (CREA, UMR CNRS et Ecole Polytechnique, Paris), Jacques Stern (LIENS, UMR CNRS, INRIA et ENS, Paris), Jean-Gabriel Ganascia (LIP6, UMR Université UPMC et CNRS, Paris), John Pickstone (Centre for the History of Science, Technology and Medicine Université de Manchester, Royaume-Uni), Alain Prochiantz (CIRB, UMR Collège de France, CNRS, INSERM et ENS, Paris)

Durée : 30 minutes

Format : couleur, sonore

Support original : XDCam EX

Crédits image à la Une : CC Flickr Tris Linnell et crédits image d’entrée : CC Wikimedia Commons Antoine Taveneaux


Catherine Bernstein

Réalisatrice

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Sur ce sujet, on peut signaler le roman graphique écrit et dessiné à quatre mains par le dessinateur Edmond Baudoin et Cédric Villani (médaille Fields, Nobel des mathématiques) « Les rêveurs lunaires : quatre génies qui ont changé l’histoire » (Ed. Gallimard/Grasset) qui propose au lecteur une approche originale de la vie et œuvre de Turing. Il y est fait le récit en bandes dessinées de quatre destins, qui ont, chacun à leur manière infléchi le cours de la seconde guerre mondiale : Werner Heisenberg, Alan Turing, Leo Szilard, Hugh Dowding.

  1. 19/09/2017

    […] Wikimedia Commons Bonnot CC PxHere. Aux sources du numérique, le modèle Turing – Mondes Sociaux. Alan Turing (1912 – 1954), mathématicien et cryptologue anglais, membre de la Royal Society, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *