Juger les migrants sans connaître leur culture ?

Comment juger une personne d’origine étrangère quand on ne connaît pas sa culture ? Comment la justice, qui fonctionne largement dans le cadre d’une culture écrite (« la loi est gravée dans le marbre »), peut-elle prendre en compte la culture (surtout) orale des sociétés africaines ? Les magistrats doivent-ils faire appel à des tiers pour « mieux » dialoguer avec les justiciables issus de ces dernières ? Ces questions, parmi tant d’autres, qui taraudent l’institution judiciaire française, font depuis longtemps l’objet de débats dans le monde judiciaire, mais aussi en dehors de lui (chercheurs en sciences humaines et sociales, associations d’aide aux migrants…). Ici, c’est un film ethnographique et sociologique qui vient enrichir la discussion.

Présenté dans le cadre de l’exposition Paroles d’Afrique organisée par le Musée d’ethnographie de l’Université de Bordeaux (MEB), le film Magistrats et migrants. Question de culture relate les thèmes abordés lors de la formation continue de magistrats, dans un cycle intitulé « Familles originaires du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et de Turquie et pratiques judiciaires ». Cette formation a pour objectif central de fournir des connaissances sur la culture des migrants dans le but de faciliter un dialogue et d’éviter des erreurs de jugement.

  • Le film Magistrats et migrants. Question de culture est diffusé par Mondes Sociaux dans le cadre d’une coopération avec CNRS Images.

Ce court-métrage laisse largement la parole à deux intervenantes de l’École Nationale de la Magistrature auprès de magistrats en poste dans des tribunaux, notamment pour enfants : d’une part, Suzy Platiel, ethnolinguiste et africaniste, d’autre part, Laurence Bellon, Vice-présidente et Coordinatrice du tribunal pour enfants de Lille. David Cleuziou, Vice-président du tribunal pour enfants de Douai, explique les raisons pour lesquelles il a tenu à suivre cette formation.

Cliquez pour lancer le film

Fiche technique

Type de film et année : Film-recherche (2012)

Auteure-réalisatrice : Alexandra Ena (CNRS Images, UPS CNRS Meudon)

Images : Claude Delhaye

Son : Christophe Gombert

Montage : Alexandra Ena

Producteur et distributeur : CNRS Images

Durée : 16’

Procédé audiovisuel : Prises de vues réelles.  Intervention en son direct et commentaire voix off. Musique.

Format : Couleur, sonore

Support original : XDCam EX

Personnalités interrogées : Laurence Bellon (magistrate, Tribunal pour enfants de Lille), Suzy Platiel (ethnolinguiste, africaniste) et David Cleuziou (magistrate, Tribunal pour enfants de Douai).

Crédits image à la Une : CC Pixabay Williamcho et crédits image d’entrée : CC Pixabay ArtsyBee


Alexandra Ena

CNRS-Images (alexandra.ena@cnrs.fr
)

More Posts - Website

Alexandra Ena

CNRS-Images (alexandra.ena@cnrs.fr
)

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 09/12/2017

    […] Juger les migrants sans connaître leur culture ? Comment juger une personne d’origine étrangère quand on ne connaît pas sa culture ? Comment la justice, qui fonctionne largement dans le cadre d’une culture écrite (« la loi est gravée dans le marbre »), peut-elle prendre en compte la culture (surtout) orale des sociétés africaines ? Les magistrats doivent-ils faire appel à des tiers pour « mieux » dialoguer avec les justiciables issus de ces dernières ? Ces questions, parmi tant d’autres, qui taraudent l’institution judiciaire française, font depuis longtemps l’objet de débats dans le monde judiciaire, mais aussi en dehors de lui (chercheurs en sciences humaines et sociales, associations d’aide aux migrants…). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *