Marchés et controverses morales

Entrepreneur de causeLes plaisirs sexuels, les drogues, le tabac, les défunts, les enfants, les organes humains ou les jeux d’argent, mais aussi les données personnelles ou les poissons génétiquement modifiés sont des marchandises contestées, au sens où leur commercialisation soulève des controverses morales.

Celles-ci tiennent à la crainte de voir entrer la logique marchande dans des sphères jugées sensibles, car elles touchent à l’intimité des personnes, à leur intégrité, à la santé publique ou au maintien de l’ordre public. Si certaines de ces marchandises parviennent à se frayer un chemin jusqu’au marché, d’autres sont moins avancées et d’autres encore semblent durablement incapables d’y parvenir. Ces marchés, effectifs, potentiels ou bannis, sont des marchés contestés destinés à la commercialisation de marchandises contestées.

  • Steiner P., Trespeuch M., dir., 2015, Marchés contestés. Quand le marché rencontre la morale, Toulouse : PUM.
    Avec les contributions de Sébastien Roux, Sandrine Barrey, Caroline Frau, Henri Bergeron et Etienne Nouguez, Mathieu Trachman, Marie Trespeuch, Pauline Barraud de Lagerie et Emmanuel Kessous, Philippe Steiner, Pascale Trompette.

Contestations morales et marchés

Les contestations morales posent la question de la compatibilité du marché avec des idées concurrentes du bien commun, voire de ce qui définit notre commune humanité. Variables en intensité, les débats révèlent cependant les valeurs que le corps social et les gouvernements souhaitent maintenir ou promouvoir au moment de décider de l’opportunité d’une mise en marché de ces marchandises contestées.

SUPER MARCHE

CC Patrick Mignard

Environnemental, économique, sanitaire, social ou encore bioéthique, le bien commun s’ancre dans divers domaines, dont le choix conditionne les registres de présentation des apports ou des dégâts que ces marchés (potentiels ou réels) peuvent produire. En autorisant dans des circuits légaux l’échange de marchandises contestées, certains acteurs craignent par exemple que leur accessibilité soit étendue, engendrant des effets moraux indésirables. Ainsi, les jeux d’argent légalisés sur Internet donneraient à l’offre une visibilité accrue, de même qu’une légalisation du commerce de cannabis en faciliterait l’usage par un nombre croissant d’individus, entraînant pour ces deux cas des comportements mettant en jeu l’ordre social.

Ces effets, réels ou escomptés, irriguent les argumentaires d’entrepreneurs de cause. Face à ces opposants au marché, des promoteurs de marchés contestés s’érigent également en entrepreneurs de cause et défendent à leur tour une forme de morale. La construction d’un marché des données personnelles ne permettrait-elle pas d’offrir plus de maîtrise aux internautes jusqu’ici largement ignorants des modes de collecte de leurs traces de navigation ? L’élevage et la commercialisation de saumons transgéniques ne constituent-ils pas le début d’une solution à la faim dans le monde ?

Des frontières mouvantes entre marchand et non-marchand

La contestation morale n’est pas figée, pas plus que ne le sont les contours des marchés, ou les dispositifs permettant les transactions sur les marchés contestés. Le marché du cannabis n’a pas toujours été interdit et certains produits humains, comme le sang total, ont été successivement marchands, puis non marchands, etc. Les différents contributeurs de l’ouvrage éclairent les évolutions de la contestation morale ainsi que les changements dans les dispositifs permettant de commercialiser les marchandises contestées.

code de la consommationPar dispositif, à la suite des travaux de Michel Foucault, on désigne le réseau des éléments hétérogènes (les lois, les normes de sécurité, les règles sanitaires, les modalités du prélèvement fiscal, mais aussi les bâtiments, les affichages publicitaires, la construction de populations spécifiques, etc.) qui permet de relier des objets et des personnes. Parmi les pièces importantes de ces dispositifs, on peut relever la présence du cadre légal sans lequel aucun marché contesté ne peut advenir mais également des règles fiscales qui interviennent comme un facteur de confinement du marché contesté en imposant davantage telle ou telle transaction.

  • Foucault M., 1977, Sécurité, territoire, population, Paris : Gallimard/Seuil,‎ 434 p.
    Foucault M., 1978, Naissance de la biopolitique, Paris : Gallimard/Seuil,‎ 355 p.

 

buralistejpgCes dispositifs touchent, selon les cas, soit l’offre de marchandises contestées, soit la demande, soit les deux à la fois. Lorsqu’il s’agit de l’offre, ce sont souvent des règles juridiques définissant qui a droit de se présenter comme vendeur, comme acheteur, selon quelles règles les transactions auront lieu (marchés du tabac ou des organes humains) ; la réglementation pouvant aller jusqu’à la définition d’un monopole public et des opérateurs privés (buralistes) en charge de présenter l’offre sur l’ensemble du territoire national (cas du tabac ou des jeux). Mais il peut également s’agir de dispositifs fiscaux comme ceux qui associent le droit de commercialiser le produit et une fiscalité spécifique (cinéma pornographique en France, dans les années 1970). Il peut également s’agir de dispositifs dans lesquels la tarification entre comme une composante essentielle : c’est le cas de l’adoption internationale, lorsque les « enfants à besoins spécifiques » se voient attribuer un coût d’adoption moins élevé que les autres.

Populations fragiles et accès au marché

Populations fragilesSur les marchés contestés apparaissent des populations fragiles, groupes sociaux définis d’une manière ad hoc que les dispositifs doivent permettre de protéger. La situation la plus commune et, sans doute, la plus attendue est celle dans laquelle la contestation morale s’appuie sur la désignation de populations fragiles que l’émergence des marchés contestés mettrait en danger — la catégorie la plus courante étant celle des enfants. Toutefois, la notion de « population fragile » peut s’appliquer à de nombreux collectifs et est potentiellement applicable à toute forme de marché contesté : les pauvres (organes humains, jeux d’argent en ligne), les pervers qu’il faut protéger d’eux-mêmes (pornographie) ou les personnes souffrant de faiblesse de la volonté (jeux d’argent, cannabis) ou ceux, et ils sont nombreux, dont la vigilance est estimée trop faible lors de situations complexes ou tragiques (données personnelles, cadavres).

Frankenfish3La liste ne s’arrête pas là puisque l’on peut trouver des entités « naturelles » comme les saumons sauvages qui forment une population fragile face aux dangers sur la reproduction de toute l’espèce que recèlent les poissons transgéniques s’ils parviennent à échapper aux bassins de confinement qui leur sont destinés. L’importance de la notion de population fragile ne s’épuise pas dans l’énoncé d’une vaste liste de populations fragiles à protéger des risques moraux que comporte la création de marchés contestés dans le cadre du néo-libéralisme contemporain.

Un résultat moins attendu que mettent en évidence plusieurs contributions, est l’existence de populations fragiles qu’il s’agit de protéger grâce à l’ouverture du marché. La notion de population fragile est donc susceptible de prendre une valeur morale positive. C’est notamment le cas des malades pour lesquels la consommation de cannabis améliore la situation en rendant plus supportable des traitements douloureux. ProfitLa contestation morale peut donc inverser le processus en demandant la création d’un marché à accès limité, de manière à satisfaire au mieux les demandes de ces populations qui souffrent. Là aussi, la population fragile peut tout autant concerner des animaux que des humains : pour faciliter l’adoption de nouveaux jeux d’argent, on construit les chevaux comme population cible dont il s’agit d’améliorer la qualité ; après le grand massacre de la Guerre de 1914-1918, ce seront les « Gueules cassées » qui joueront ce rôle de population fragile à valeur positive pour la création de la Loterie nationale.

Populations fragiles contre le marché, populations fragiles pour le marché, populations fragiles contre populations fragiles … Face à des populations fragiles d’une égale valeur morale, mais de signes opposés, la loi et la discipline peuvent apparaître comme des outils frustes de gouvernement face à la souplesse de la gouvernementalité, cette forme du gouvernement d’autrui développée par Michel Foucault, caractéristique du néolibéralisme contemporain et de ses différentes technologies d’optimisation. La recherche du « meilleur » n’est plus tant celle de la valeur morale supérieure ; au contraire, le meilleur se trouve dans « le moindre mal ». Celui-ci fait donc l’objet d’un incessant travail de redéfinition, d’où des frontières mouvantes entre le marchand et le non-marchand, et l’infinie multiplicité des dispositifs marchands et non marchands qui leur sont associés.

je consomme donc je suis


Philippe Steiner et Marie Trespeuch

Philippe Steiner (GEMASS, Université Paris-Sorbonne, philippe.steiner@paris-sorbonne.fr) et Marie Trespeuch (SENSE, Orange Labs, marie.trespeuch@orange.com)

More Posts

Philippe Steiner et Marie Trespeuch

Philippe Steiner (GEMASS, Université Paris-Sorbonne, philippe.steiner@paris-sorbonne.fr) et Marie Trespeuch (SENSE, Orange Labs, marie.trespeuch@orange.com)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *