Le Président de la République au risque des caricatures

Les élections présidentielles et leurs candidats sont depuis plusieurs décennies fortement médiatisés. Et bien évidemment – démocratie oblige – la satire est aussi au rendez-vous.

En fait, ce phénomène ne date ni d’aujourd’hui, ni même d’hier. Dès la toute première élection présidentielle en 1848, la presse satirique et la caricature s’emparent de ces sujets, composant des doubles caricaturaux des divers candidats parfois redoutés par ces derniers. Les historiens Guillaume Doizy et Pascal Dupuy se sont penchés sur le sujet de la caricature présidentielle en analysant les caricatures de Nicolas Sarkozy et de François Hollande avec l’éclairage de l’histoire de cette pratique depuis 1848.

Leur article « De 1848 à nos jours : le Président de la République face à son double caricatural » décortique les mécanismes de construction de la caricature d’un homme politique. Différents parcours sont possibles dans la fixation de son image, en fonction des profils des candidats. Certains présidents, à la personnalité moins exubérante et plus discrète posent même des problèmes aux dessinateurs qui ne trouvent pas facilement de points saillants pour leur caricature. D’autres stratégies se mettent alors en place. Enfin, si la caricature inquiète régulièrement les politiques, l’histoire à montré à maintes reprises qu’elle n’a pas empêché l’élection de certains candidats, pourtant particulièrement visés.

 

Ce 10e épisode d’Avides de Recherche, la chaine Youtube de Mondes Sociaux, présente en son et en images l’article de de Guillaume Doizy et Pascal Dupuy « De 1848 à nos jours : le Président de la République face à son double caricatural », publié dans Les Cahiers d’Histoire, n°131 en 2016.

Fiche technique

CC Patrick Mignard pour Mondes Sociaux

Crédits image à la Une : CC Flickr Môsieur J. [version 9.1] et crédits image d’entrée : CC Wikimedia Commons Gallica


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 26/09/2017

    […] La juriste Taklith Boudjelti s’est penchée sur cette question dans son article « Le soi et le droit. Du changement d’état civil à la renaissance légale », publié dans la revue Terrain en octobre 2016. Bienvenue dans Avides de recherche ! L’état civil est un outil policier dont la fonction première est de conserver l’ordre public. La difficulté avec le droit est qu’il évolue très rapidement et les conditions de changement de sexe dans l’état civil ont déjà été modifiées depuis la parution de l’article en octobre dernier. CC Wikimedia Commons Ryoga-2003. Le Président de la République au risque des caricatures – Mondes Sociaux. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *