Pères au foyer

Cela reste encore rare, mais de nos jours, ce n’est plus forcément maman qui ne travaille pas pour s’occuper des enfants. Parfois c’est papa. Pourtant, si le statut de mère au foyer est plus que banalisé et installé dans nos représentations sociales, celui de père au foyer est beaucoup plus original.

Les hommes dans cette situation ont d’ailleurs du mal à définir cette identité et à trouver leur place au regard de la société dont les codes genrés restent très marqués. Cette question intéresse les chercheurs. C’est le cas de Myriam Chatot, doctorante en sociologie à Paris (EHESS, IRIS, CMH) qui a mené une enquête qualitative sur un groupe de vingt-cinq pères au foyer.

Elle essaye de comprendre comment les couples de parents qui ont choisi cette configuration familiale, aménagent le rôle de mère au foyer pour le rendre compatible avec les stéréotypes genrés de la masculinité. Père et mère opposent en effet, de manière consciente ou non, des résistances à la totale interchangeabilité des rôles traditionnels. Si initialement la situation leur était plutôt imposée par la force des choses et les aléas de la vie, les pères au foyer se montrent en fin de compte bien plus impliqués qu’auparavant dans l’éducation de leurs enfants ainsi que dans la gestion du foyer. À travers sa recherche, Myriam Chatot démontre que c’est probablement en changeant les pratiques, notamment par des aménagements sociaux et juridiques du type « congés paternité », que l’égalité des sexes dans la gestion du foyer pourra avancer.


Pour soumettre un article qui sera mis en images et en sons par Manon Bril, vous pouvez nous écrire à : mondes-sociaux@univ-toulouse.fr.

Fiche technique

  • Texte/Voix/Montage : Manon Bril
  • Image : Lisa, Colas, Bart
  • Musique : OTAM

Crédits image à la Une : CC Pixabay Dagon et crédits image d’entrée : CC Gallica Bibliothèque nationale de France


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 21/10/2017

    […] Pères au foyer. Cela reste encore rare, mais de nos jours, ce n’est plus forcément maman qui ne travaille pas pour s’occuper des enfants. Parfois c’est papa. Pourtant, si le statut de mère au foyer est plus que banalisé et installé dans nos représentations sociales, celui de père au foyer est beaucoup plus original. Les hommes dans cette situation ont d’ailleurs du mal à définir cette identité et à trouver leur place au regard de la société dont les codes genrés restent très marqués. Cette question intéresse les chercheurs. C’est le cas de Myriam Chatot, doctorante en sociologie à Paris (EHESS, IRIS, CMH) qui a mené une enquête qualitative sur un groupe de vingt-cinq pères au foyer. Elle essaye de comprendre comment les couples de parents qui ont choisi cette configuration familiale, aménagent le rôle de mère au foyer pour le rendre compatible avec les stéréotypes genrés de la masculinité. […]

  2. 21/10/2017

    […] Pères au foyer. Cela reste encore rare, mais de nos jours, ce n’est plus forcément maman qui ne travaille pas pour s’occuper des enfants. Parfois c’est papa. Pourtant, si le statut de mère au foyer est plus que banalisé et installé dans nos représentations sociales, celui de père au foyer est beaucoup plus original. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *