Paysans au quotidien

Les paysans sont rarement sous le feu de l’actualité politique, économique, sociale ou médiatique. Et quand ils le sont, c’est souvent à travers le prisme quelque peu déformant des crises, des revendications et des luttes qui traversent le monde rural. Leur quotidien professionnel et familial, moins « spectaculaire » que leurs combats, est quelquefois évoqué à grands traits et à coup de stéréotypes, mais il est rarement analysé, plus particulièrement par les productions audiovisuelles (télévision, cinéma…).

Or c’est du quotidien (les jours, les saisons et les temps) d’un couple avec trois enfants que le film Paysans on y croit dur comme ferme traite. Il rend compte d’une manière contemporaine de vivre le rapport à la terre, d’exercer le métier de paysan, de voir le monde et de s’y projeter.

Il s’inscrit dans une recherche conduite en Haute-Garonne par des chercheurs toulousains sur les installations qui n’ont pas bénéficié d’une aide spécifique. Le travail d’investigation a été effectué à partir d’enquêtes/entretiens et d’un film-recherche réalisé à la ferme de Canteloup en Haute-Garonne.

Dans ce film près des gens, des lieux, des pratiques au jour le jour, on rencontre la profondeur de l’être, du faire, tout simplement du vivre dans la ferme, avec la ferme et de la ferme. On comprend comment la famille et la ferme font société.

CC Pixabay ulleo

Gilles est un héritier. Après une formation agricole, il a repris sans aide à l’installation la ferme familiale, « fruit » de plusieurs générations. Son père lui a légué sa terre, les gestes de la terre, la relation aux animaux de la ferme. Il s’est reconverti dans un élevage caprin bio et la vente directe des fromages. Sophie, sa compagne, s’engage dans une diversification en arboriculture et maraîchage. Ils se revendiquent paysans, pratiquant une agriculture « de ferme » et défendent une vie de travail axée sur l’observation, la patience et le temps : « on guette ce que la nature nous offre », et on transmet aux enfants la connaissance de la valeur des choses de la vie…

Le film montre aussi la force de l’engagement paysan. Il n’y a pas qu’une façon de faire de l’élevage et de l’agriculture. Beaucoup de jeunes, et aussi des plus âgés, ne veulent pas entrer dans une société où tout s’achète, tout se vend et tout se jette, sans respect pour les personnes et les choses. Cette famille fait partie des « gens » ancrés dans leur époque, mais qui décrochent du modèle économique et social dominant, de la course à la compétition et à l’avoir. Elle est sensible aux enjeux environnementaux, animée par des valeurs de solidarité, exigeante quant au développement personnel de ses membres et à leur qualité de vie.

Quand l’utopie rustique devient réalité !

 

 

Fiche technique

2016. 1h20mn

Film de Jean-Pascal Fontorbes et Anne-Marie Granié

Réalisation : Jean-Pascal Fontorbes

Image : Julien Laville

Son et montage : Jean-Michel Cazenave

Production : Dynamiques Rurales/ENFA, avec le soutien de la Région Midi Pyrénées

Crédits image à la Une : CC Pixabay lebenslotse et crédits image d’entrée : CC Patrick Mignard pour Mondes Sociaux 


Jean-Pascal Fontorbes et Anne-Marie Granié

Jean-Pascal Fontorbes (LISST-Dynamiques Rurales, jean-pascal.fontorbes@educagri.fr) et Anne-Marie Granié (LISST-Dynamiques Rurales, anne-marie.granie@educagri.fr)

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Vincent Caillé dit :

    Bonjour
    Je viens de visionner votre film « Paysans au quotidien » … très beau travail qui illustre (à mon avis) parfaitement cette nécessité de revoir nos modèles économiques dominants et ce choix affirmé d’être paysans plutôt qu’exploitant. Bravo pour ce touchant témoignage humain, pour la qualité du film, la sensibilité dont vous avez fait preuve et le message pour les générations futures …
    Merci de me tenir informé de vos futures réalisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.