Comment lutter contre la pollution lumineuse ?

Depuis des milliards d’années, la Terre connaît une alternance de jour et de nuit. Le phénomène est très important dans l’évolution du vivant puisque certains organismes ne sont actifs que la nuit. Grâces à leurs aptitudes, ils peuvent vivre, se repérer et communiquer quelle que le degré d’obscurité. Mais ce n’est pas le cas de l’homme.

Au contraire, celui-ci est un animal diurne. S’il veut continuer ses activités une fois le soleil couché, il est contraint d’éclairer artificiellement la nuit. Et avec l’avènement des sociétés modernes, l’urbanisation, les loisirs, le travail de nuit… n’ont cessé de prendre de plus en plus de place. Dans ce contexte, la lumière artificielle ne cesse de se développer et d’éclairer des parts de plus en plus important de notre environnement.

Cette lumière artificielle est perçue comme un facteur de progrès, de sécurité ou de mise en valeur du paysage nocturne. Mais elle a surtout des conséquences très négatives : elle réduit la visibilité du ciel étoilé, constitue une part importante des consommations d’énergie, a des effets néfastes sur le sommeil et plus largement sur la santé humaine.

L’éclairage artificiel nuit également à la biodiversité. C’est sur ce dernier point que Romain Sordello, ingénieur expert en biodiversité et affilié au Museum national d’Histoire naturelle et Agence Française pour la Biodiversité, a travaillé dans l’étude nommée “Pistes méthodologiques pour prendre en compte la pollution lumineuse dans les réseaux écologiques” publié dans la revue en sciences de l’environnement VertigO. Avec une étude de terrain, il propose des pistes concrètes pour modifier nos habitudes et notre impact écologique.


  • Cette émission d’Avides de Recherches s’inscrit dans le cadre d’une collaboration avec le Quai des Savoirs (Toulouse), autour de l’exposition « Luminopolis ».

Fiche technique

Musique : Otaam

Texte, voix : Manon Bril

Cadrage : Barthelemy Dexpax

Crédits image à la Une : CC Pixabay gmccrea et crédits image d’entrée : CC Pixabay Clker-Free-Vector-Images


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.