Combattre le décrochage scolaire

Les décrocheurs scolaires sont aujourd’hui nombreux à quitter le système éducatif sans diplôme. Ils sont ainsi exposés au chômage et au sous-emploi en début de vie active. Avec la crise, cette exposition se prolonge bien au-delà de la période d’insertion sur le marché du travail. Et même si une partie d’entre eux acquiert finalement une qualification, leur destinée professionnelle reste largement marquée par l’insécurité de l’emploi ou des emplois de mauvaise qualité. Dans ces conditions, quitter le système scolaire (collège, lycée général, lycée professionnel ou centre de formation pour apprentis) sans diplôme apparaît bien comme un risque socio-économique.

Les pouvoirs publics sont bien conscients de cette inégalité qu’ils désignent sous le nom de « décrochage scolaire ». Ils en ont fait le cheval de bataille de leur politique éducative et entendent ainsi réduire ce risque qui concerne actuellement un jeune sur six.

En privilégiant une approche territoriale, cet Atlas apporte un éclairage original sur le risque de décrochage scolaire, que l’on sait très inégal selon le milieu d’origine et les conditions de vie. La situation de chaque académie est ainsi finement décrite à partir d’un double point de vue. D’une part, les auteurs analysent et cartographient, à l’échelon cantonal, les facteurs susceptibles d’accroître la difficulté scolaire et le risque d’abandon précoce d’études, c’est-à-dire avant d’avoir obtenu un diplôme. D’autre part, la fréquence de cet abandon d’études parmi les jeunes fait l’objet d’une représentation à la même échelle cantonale.

La première parution de l’Atlas a donné lieu à de nombreux échanges. Cette nouvelle édition 2016, actualisée essentiellement à l’appui du recensement de 2011, fournit des indications précieuses quant aux effets de la crise économique et sociale. Elle est aussi enrichie par des données nouvelles et inédites sur les départements d’outre-mer.


  • Boudesseul G., Caro P., Grelet Y., Vivent C., 2016, Atlas des risques sociaux d’échec scolaire : l’exemple du décrochage, France métropolitaine et DOM, Marseille : Céreq.

Fiche technique

Date : 2017

Durée : 04:09

Réalisation : DSI Université Caen– MRSH

 

Crédits image à la Une et image d’entrée : CC Au Nord Du Jean-Luc, forages exploratoires à la frontière Belge ; Pixabay andremsantana


Gérard Boudesseul, Patrice Caro, Laure Minassian

Université Caen Normandie, ESO-Caen, CEREQ (gerard.boudesseul@unicaen.fr, patrice.caro@unicaen.fr, laure.minassian@unicaen.fr)

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Guyon dit :

    Bonjour, je recherche des adresses sur Nantes pour travailler dans le décrochage scolaire. Merci, d’avance pour votre réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.