Que reste-t-il d’Act Up ?

Par un apparent paradoxe, le succès des traitements antirétroviraux dans la lutte contre le VIH a entraîné la réévaluation du rôle d’Act Up, association française militante de lutte contre le Sida.  Et cela sur la toile de fond d’une invisibilité sociale, politique et culturelle grandissante des personnes séropositives.

Les objectifs initiaux d’Act Up, issu en 1989 de la communauté homosexuelle, s’inspiraient largement des pratiques activistes des groupes homologues américains : d’une part, agir sur les médias, les forces et personnalités politiques (…) pour améliorer la situation médicale et sociale des malades, et derrière eux des minorités ; d’autre part, prendre en compte et transmettre le savoir des malades.

Ses objectifs ont évolué avec les progrès sensibles des traitements : rendre plus juste l’accès aux soins, y compris dans les pays les moins développés ; mieux cibler les campagnes de prévention destinées aux minorités ; s’investir dans la lutte pour le mariage pour tous, la Procréation médicalement assistée (PMA) et la Gestation pour autrui (GPA), et au-delà pour les droits des homosexuels et des transgenres…

Certaines revendications ont été (ou seront à terme) plus ou moins satisfaites. Ainsi en France, le droit au mariage des gays et des lesbiennes et la pénalisation de l’homophobie témoignent de l’inscription de l’homosexualité dans le modèle républicain de citoyenneté. Si l’on peut voir dans ces tendances un progrès face aux discriminations, on peut aussi se demander dans quelle mesure les avancées en matière de droits n’ont pas aussi mis un frein à la justice sociale. Une relecture de la politique d’Act Up à ses débuts permet d’apporter des éléments de réponse. C’est ce que propose le podcast Séropolitique : ce qu’il reste d’Act Up.

David Caron est professeur à l’Université du Michigan où il enseigne la littérature française et les études LGBT.



  • Caron D., 2015, Marais gay, Marais juif : pour une théorie queer de la communauté, Paris : Epel Éditions.
  • Caron D., 2014, The Nearness of Others. Searching for Tact and Contact in the Age of HIV, Chicago : University of Minnesota Press.

Fiche technique

Date : 16/05/2018

Lieu : MRSH Caen

Durée : 38’ 58’’

Crédits image en CC : logo Act Up Sud Ouest, Pixabay OpenClipart-Vectors


David Caron

Université du Michigan (dcaron@umich.edu)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.