Itinéraire d’un géographe social

Que faire une fois que l’âge de la retraite a sonné pour un chercheur ? Si certains préfèrent se retirer du milieu professionnel pour jouir d’un repos bien mérité, ce n’est pas le cas de tous. Certains préfèrent au contraire faire leur examen de conscience et retracer la démarche intellectuelle construite au cours d’une carrière. C’est le choix fait par Robert Hérin, professeur émérite de géographie à l’Université de Caen Basse-Normandie.

Chemin faisant, parcours en géographie sociale saisit ainsi les héritages et les contextes tout autant que les évènements qui ont marqué le géographe. Entre l’Espagne du Sud-Est (le « Jardin espagnol ») et la Normandie, son livre revient sur une carrière inscrite dans le registre de la géographie sociale, « branche théorique de la discipline à l’objet encore imprécis».

Robert Hérin propose à ses lecteurs de flâner au gré de leurs humeurs dans son ouvrage, pour découvrir le désordre des photographies initiales ou sa tentative de rendre cohérentes les expériences successives ayant élaboré sa position de géographe. Chemin faisant, il invite à s’écarter des sentiers battus pour tenter de mieux comprendre par la géographie les hommes en sociétés.

Creusant son sillon, le géographe propose aussi d’interroger nos complaisances pour le terroir d’où l’on vient, l’obligation de confronter les crises qui secouent nos sociétés contemporaines voire d’explorer les rapports entre l’intime et les savoirs partagés.




Fiche technique

Enregistrement : 21/05/2014

Durée : 11mn44s

Réalisation : MRSH – Université de Caen (DSI)

 

 

Crédits images en CC : Pixabay rmac8oppo et Geralt


Robert Hérin

Université de Caen Normandie, UMR ESO (robert.herin@unicaen.fr)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.