Une vision scientifique et politique de l’anthropocène

En quelques générations, l’humanité a transformé la Terre. Elle a pollué les océans, provoqué la fonte des calottes glacières, incendié les forêts… son impact écologique est indéniable et bientôt irréversible. Alors que tout s’emballe, peut-on encore imaginer une solution à l’urgence climatique et à la préservation des espèces menacées ? Peut-on même espérer un monde pour l’Homme sur le long terme ? Des scientifiques lèvent certains doutes et donnent des pistes de réflexion pour guider nos comportements, nos choix politiques et nos actions citoyennes.

À l’image de Greta Thunberg incitant les politiques à davantage écouter les scientifiques, le film L’Âge de l’anthropocène, des origines aux effondrements constitue une tribune des chercheur.es. et expert.e.s sur le sujet. Regroupés au sein de l’ATECOPOL (ATelier d’ÉCOlogie POLitique), ces scientifiques issus de tous les champs disciplinaires analysent les problèmes causés par l’impact des activités humaines (Hoegh-Guldberg et al., 2018) et développent  leur vision en tant que citoyen. Ils entendent ainsi porter un récit pluridisciplinaire sur les constats actuels (Steffen et al. 2015) et les transitions possibles (Poore, Nemecek, 2018).

Une grande partie des propos présentés dans ce film sont issus des séminaires 2018-2019 de l’ATECOPOL et d’une journée dédiée à l’Anthropocène par les Éditions du Seuil. À l’issue d’un an d’échanges, l’ATECOPOL propose dans ce film une analyse complète des constats actuels, décortiquant les différentes lectures politiques (Bonneuil, Fressoz, 2013) et les récits du GIEC, faisant le bilan des ressources minières mondiales au reflet des nécessités de la transition énergétique (Vidal, 2017, 2018), et s’interrogeant sur les promesses techniques et leurs impacts sur la société (Jarrige, 2016). Ainsi, le film propose de cerner tous les aspects des problèmes sociétaux à venir pour s’armer de savoir et choisir en toute connaissance de cause. 

Ce film rassemble donc les dires de ces scientifiques, notamment, mais aussi de représentants associatifs, en un véritable recueil de propos. Puisque les différents formats de présentations ne s’adressent pas à tous du fait de leur longueur et leur rigueur, le film diffuse les messages essentiels de ces interventions en une synthèse abordable par tous. Les propos sont agencés pour que les différents intervenants se répondent les uns aux autres de façon fluide. Le tout est illustré d’images et de vidéos qui viennent appuyer les discussions. Ceux qui se sentiront captivés par ces diverses interventions pourront alors visionner l’ensemble des propos, diffusé à raison d’une conférence tous les vendredis sur la chaîne de Alternatiba Toulouse.




Fiche technique

Producteurs : ALTERNIBA TOULOUSE et TOXIC-PLANET

Réalisateur : Gwarr Greff

Année : 2019

Durée : 1 h 12′

Site internet : toxic-planet.net

Facebook : www.facebook.com/lAgedelAnthropocene/

  • Bonneuil C. & Fressoz J. B., 2013, L’événement Anthropocène : la Terre, l’histoire et nous, Paris : Seuil.

  • Jarrige F., 2016, Technocritiques: du refus des machines à la contestation des technosciences, Paris : La Découverte.

  • Steffen W., Richardson K., Rockström J., Cornell S. E., Fetzer I., Bennett E. M., … & Folke C., 2015, “Planetary boundaries: Guiding human development on a changing planet“, Science, 347(6223), 1259855.

  • Poore J., & Nemecek T., 2018, “Reducing food’s environmental impacts through producers and consumersScience, 360(6392), 987-992.

  • Hoegh-Guldberg O., D., Jacob M., Taylor M., Bindi S., Brown I., Camilloni A., Diedhiou R., Djalante K.L., Ebi F,. Engelbrecht J., Guiot Y., Hijioka S., Mehrotra A., Payne S.I., Seneviratne A., Thomas R., Warren and G. Zhou, 2018, “. Impacts of 1.5ºC Global Warming on Natural and Human Systems“, Global Warming of 1.5°C. An IPCC Special Report on the impacts of global warming of 1.5°C above pre-industrial levels and related global greenhouse gas emission pathways, in the context of strengthening the global response to the threat of climate change, sustainable development, and efforts to eradicate poverty,(3),175-311.

  • Vidal O., 2017, Mineral Resources and Energy: Future Stakes in Energy Transition, Amsterdam : Elsevier.

  • Vidal O., 2018, Matières premières et énergie: les enjeux de demain, Paris : ISTE Group.

Crédits images en CC : Wikimedia Commons gnokii, publicdomainvectors.org


Simon Barbot, Béatrice Jalenques-Vigouroux, Gwarr Greff

Simon Barbot, Université Paul Sabatier, LEGOS (simon.barbot@legos.obs-mip.fr) ; Béatrice Jalenques-Vigouroux, Université Paul Sabatier, LERASS (beatrice.jalenques-vigouroux@insa-toulouse.fr), Gwarr Greff (gwarr@livequest.fr)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.