« Tu voteras pour moi ! » : procuration et participation électorale

« Votez pour moi ! » nous disent les candidates et les candidats lors d’une élection politique. Mais ils pourraient aussi dire : « Faites-moi confiance ! ». Car la confiance est le maître-mot d’une élection : elle fonde notamment le socle sur lequel repose le vote par procuration. Modalité importante de toute élection contemporaine, la procuration constitue un objet d’étude et interroge le chercheur du fait politique. Qui donc donne procuration, en France, aujourd’hui ?

En 2017, au second tour de l’élection présidentielle, près de 10% des électeurs ont voté par procuration. Mais toutes les catégories d’électeurs n’ont pas autant voté par procuration : sur la séquence « présidentielle + législatives », près de 20% des cadres ont voté par procuration – et moins de 5% des ouvriers.

Cette modalité de vote accroît donc les inégalités de participation. Tout d’abord parce que c’est une modalité complexe, qui demande du temps et une familiarité avec les procédures administratives dérogatoires. Les individus dont les ressources sociales (temps, niveau de vie, diplôme, profession…) sont limitées y ont donc peu recours.

Mais aussi parce que donner sa voix à un intermédiaire de confiance nécessite un réseau de relation mobilisable (et mobilisable électoralement). Et là, il semble bien que si les personnes les plus dotées en ressources arrivent à mobiliser leur réseau à distance, ce n’est pas le cas des moins dotées. Suite à un déménagement, les cadres multiplient par exemple le recours à la procuration, alors que les ouvriers — qui votaient déjà peu par procuration — voient leur recours à la procuration divisé par trois. Loin de réduire l’abstention, ce qui est son but officiel, le vote par procuration mobilise donc des électeurs déjà particulièrement sensibilisés aux enjeux électoraux.


  • Coulmont, B., 2020, « In absentia. Le vote par procuration, une participation électorale à distance ? », Revue française de science politique, 70(3-4), p.469-488


Fiche technique

Enregistrement : 11 septembre 2020

Durée : 5 minutes

Producteur : Baptiste Coulmont

Crédits images en CC : Pixabay Tumisu, manfredsteger

 


Baptiste Coulmont

École normale supérieure Paris-Saclay, Institut des sciences sociales du politique (baptiste.coulmont@ens-paris-saclay.fr)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search