Ce que le vintage nous apprend de l’histoire de la publicité

Le mot « technostalgie » est né pour désigner l’émotion douce-amère suscitée par le son analogique des technologies d’enregistrement et d’écoute musicale. Depuis quelques années, cette nostalgie de l’analogique est utilisée partout, des filtres Instagram aux magasins de vêtements, en passant par la réédition de vinyles. Le rétro marketing, ou marketing de la nostalgie a envahi l’espace publicitaire.

Emmanuelle Fantin est maîtresse de conférences en science de l’information et de la communication et elle s’est particulièrement intéressée à l’utilisation de la nostalgie dans la culture médiatique contemporaine. Dans son article « Technostalgie, kitsch et faux-vintage : trois histoires méta-publicitaires », publié dans la revue Études de communication en 2018, elle analyse l’utilisation de l’esthétique vintage, rétro et kitch dans la publicité, et montre qu’il y a plus dans cette pratique, que de simples choix marketing.


  • Fantin E.« Technostalgie, 2018, kitsch et faux-vintage : trois histoires méta-publicitaires »Études de communication, n°51, 37-52.


Dans son étude, l’autrice s’attaque à un sujet culturellement controversé : la publicité comme objet historique, et analyse une pratique méta-discursive : comment la publicité contemporaine contribue à construire sa propre histoire ? 

Emmanuelle Fantin montre ainsi que l’esthétique vintage, qu’elle soit authentique, imitée ou parodiée, semble être incontournable pour représenter l’histoire de la publicité dans la mémoire collective, et ceci grâce à un effacement du but commercial de la publicité ancienne. Vintage, rétro et kitch permettent ainsi à la publicité de se placer en objet culturel, voire en témoignage historique. L’autrice expose ainsi les limites de ce glissement, qui repose sur une reconstruction idéalisée (ou parfois critique) du passé, plus que sur une véritable réalité historique.


Fiche technique

Musique : bibliothèque Envato Elements

Texte : Léa Bello

Montage : Zoetrope

Crédits images en CC : Flaticon Freepik


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Le vintage est éternel ! Surtout aujourd’hui qu’on veuille vaincre la fast fashion et consommer plus ethique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search