Vivre dans les territoires du Narcotrafic

Comment vivent les habitants des milieux ruraux dans les territoires du narcotrafic ? Ces dernières décennies, nombre de séries, documentaires ou fictions mettant en scène les grandes figures du crime organisé mexicain sont sorties sur nos écrans. Dans ces productions, les villages soutiennent le trafic et le narcotrafiquant représente un héros local.

L’anthropologue Adèle Blazquez s’est posée la question de la réalité du terrain et s’est rendue sur place pour vivre et observer la vie quotidienne dans les territoires du narcotrafic et mener sa thèse. Dans cet épisode, nous verrons que les médias déforment fortement la réalité et qu’il y a une raison derrière tout cela.

Cet épisode vulgarise l’article d’Adèle Blazquez, docteure en anthropologie de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) intitulé ” Vivre dans les territoires du narcotrafic du Sinaloa”, paru en 2022 dans la revue Amérique Latine, Politique, Sociétés, Histoire (revue française multidisciplinaire destinée à rendre compte des mutations du sous-continent).

Elle y rappelle que les villages où œuvrent les trafiquants sont vus comme des zones de défiances avec l’autorité, où la population soutient le trafic, où les agriculteurs participent à la culture du pavot et où chacun en tire profit. Ici, les narcotrafiquants sont adorés par les citoyens comme des chefs symboliques de commune. Elle explique aussi que les médias véhiculent cette image car la plupart des études portant sur le narcotrafic sont soumises à un biais, se concentrant bien plus sur les trafiquants eux-mêmes et mettant volontairement ou non de côté les aspects ethnologique et historique, et donc, la vie réelle et quotidienne de tout un chacun.

Mais l’ethnographie menée par la chercheuse permet de remettre cela en perspective et de rendre compte des réels rouages dans ces contextes de violence armée. Ainsi, nous découvrirons que cette vision fantasmée sur le narcotrafic est impactante à de nombreux niveaux : de la vie personnelle des habitants des milieux ruraux du Mexique jusqu’au cœur des politiques internationales.  Cette distorsion du réel amène à des phénomènes de dépolitisation et d’auto-responsabilisation qui empêchent un changement de situation et maintiennent les territoires du Mexique dans un cercle de violence sans fin.


  • Blazquez A., 2022, « Vivre dans les territoires du narcotrafic du Sinaloa », Amérique Latine, no. 1, p. 83-108.

Fiche technique

Texte, réalisation, montage : Manon Jack (LesEthnoChroniques)

Musiques : My Way – Ghostrifter Official, By The Croft


Illustration d’Adèle Huguet pour Mondes Sociaux : licence CC BY-NC-ND.

Pour découvrir ses dessins, https://adelehuguet.wordpress.com/

Image de mise en avant en CC : Icongeek26, Freepik, designhub, surang

 

Retrouvez d’autres vidéos dans la rubrique Avides de recherche

 

 

 



Citer ce billet
Manon Jack (2024, 22 janvier). Vivre dans les territoires du Narcotrafic. Mondes Sociaux. Consulté le 25 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vmzi

Manon Jack

Animatrice de la chaîne YouTube "Les EthnoChroniques"

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search