Pourquoi les filles font moins de sciences ?

Si les femmes sont aujourd’hui plus diplômées en moyenne que les hommes en France, comme dans la plupart des pays développés, elles restent largement sous-représentées dans les filières et les métiers scientifiques et techniques, notamment ceux liés aux mathématiques, à la physique ou à l’informatique.

Pour étudier la question, Thomas Breda, Julie Grenet, Marion Monnet et Clémentine Van Effenterre ont saisi l’opportunité d’un programme initié par L’Oréal visant à sensibiliser les jeunes filles aux carrières scientifiques et techniques. Ils ont ainsi lancé une vaste enquête auprès de 8500 lycéen·e·s dans 97 lycées d’Ile-de-France afin étudier les déterminant des choix d’orientation des élèves. Ils observent en particulier les élèves de seconde pour identifier ce qui motive l’orientation en première scientifique, mais on s’intéresse également aux élèves de terminale scientifique afin d’étudier si ils et elles poursuivent des études scientifiques dans le supérieur.

Cette enquête a donné lieu à plusieurs publications, dont un article des quatre co-auteurs intitulé « Les filles et les garçons face aux sciences : Les enseignements d’une enquête dans les lycées franciliens », paru en 2018 dans la revue Éducation & Formations.

L’approche quantitative de cette étude permet de mesurer la prévalence des stéréotypes de genre associés aux sciences au sein de la population étudiée, ainsi que plusieurs variables telles que l’intérêt pour les matières scientifiques, le niveau scolaire et la confiance en soi. Bien qu’il soit évident que les stéréotypes concernant les métiers scientifiques et la place des femmes dans ces domaines persistent dans le milieu scolaire, la question essentielle demeure de comprendre comment ces différentes variables influencent les choix d’orientation des élèves.


  • Breda T., Grenet J., Monnet M., Van Effenterre C., 2018, « Les filles et les garçons face aux sciences : Les enseignements d’une enquête dans les lycées franciliens », Éducation & formations, n°96, vol. 2, pp.5-29

Fiche technique

Texte, réalisation, montage : Boris Ottaviano

Musiques : Huma-Huma – Crimson Fly

Durée : 15 minutes 20


Illustration d’Adèle Huguet pour Mondes Sociaux : licence CC BY-NC-ND.

Pour découvrir ses dessins, https://adelehuguet.wordpress.com/

Image de mise en avant en CC : Smashicons, Flaticon, Freepik

 

Retrouvez d’autres vidéos dans la rubrique Avides de recherche



Citer ce billet
Boris Ottaviano (2024, 26 février). Pourquoi les filles font moins de sciences ? Mondes Sociaux. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vwt6

Boris Ottaviano

Boris Ottaviano, vulgarisateur scientifique sur la chaîne YouTube Sociologeek

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search