En écho au festival L’histoire à venir 2024 : Au nom de la loi !

Cette semaine Mondes sociaux propose un ensemble de textes et de podcasts sur le thème de la loi et de son histoire, en partenariat avec la 7e édition du festival L’histoire à venir, qui se tient à Toulouse du 22 au 26 mai 2024.

Le festival, créé en 2017, est organisé par l’Université Toulouse – Jean Jaurès, le théâtre Garonne, la librairie Ombres blanches et les éditions Anacharsis. Il se veut un lieu d’échanges et de discussion autour des recherches en histoire et sciences sociales, mais aussi en dialogue avec les arts vivants et la littérature.

Voir les programmes des précédentes éditions.

 

En 2024, Au nom de la loi !

Autour de nombreuses rencontres, le festival interroge cette année les règles qui charpentent les sociétés, créent du commun tout en hiérarchisant et singularisant, génèrent droits, contraintes et châtiments autant que contournements et transgressions.

Du Code babylonien d’Hammurabi à la parole donnée, de l’Abolition de l’esclavage aux lois d’exception, de lois divines en lois de la physique, à des lois humaines, trop humaines : pourquoi et comment – de l’esprit à la lettre – fabrique-t-on des lois ? Et pour qui ? Peut-on faire société sans lois ? Quels espaces sociaux, quels comportements et quels objets balisent-elles ? D’où tirent-elles leur légitimité, et d’où naissent les soulèvements contre leur pouvoir de coercition ? Et de la loi des séries à celle du plus fort, en passant par la loi du marché ou celle de la nature : le regard de l’historien·ne permet-il de montrer que « nécessité fait loi » ?

Numéro spécial

Trois contributions permettent ici d’aborder certaines de ces questions :

  • Un podcast de Claire Judde de Larivière, historienne médiéviste, qui revient sur ce que les procès apportent à l’histoire sociale, en évoquant son livre : L’ordinaire des savoirs. Une histoire pragmatique de la société vénitienne (XVe-XVIe siècle), Paris, Éditions de l’EHESS, « En temps & lieux », 2023.
  • Un podcast avec Guillaume Debat, historien moderniste, autour de son article « Émotions et ordre public autour de la peine capitale. Une lecture sensible des débats sur la peine et sa mort et sa réalisation (1789-1792) ». Au cours d’un échange, il analyse les discussions et émotions qui ont entouré les débats autour de l’abolition de la peine capitale.
  • Un article de Jack Thomas, historien moderniste « De l’obscurité à la lumière. Les protestants du Languedoc et la justice royale de Louis XIV à la Révolution », qui étudie l’invisibilisation des protestants dans la société entre le XVIe et XVIIIe siècle et leur réintégration dans la société.

Voir leurs interventions lors du festival :



Citer ce billet
Claire Judde de Larivière (2024, 20 mai). En écho au festival L’histoire à venir 2024 : Au nom de la loi ! Mondes Sociaux. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11or7

Claire Judde de Larivière

Claire Judde de Larivière est membre du laboratoire FRAMESPA (judde@univ-tlse2.fr)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search